Abri de voiture : quelles sont les démarches à faire ?

Réaliser un abri de voiture semble être une excellente alternative à la construction d’un garage pour protéger votre voiture du froid et des intempéries. Cependant, il paraît nécessaire de connaître les différentes démarches à effectuer au moment de construire votre abri de voiture. Continuez votre lecture pour en savoir plus…

Les démarches à effectuer pour construire un carport

Avant de vous lancer dans votre projet de construction d’un abri de voiture, veillez à vous renseigner sur le terrain prévu pour son installation. Cette démarche est primordiale que vous deviez réaliser vous-même le carport ou l’acheter. Cette petite construction a l’avantage d’être plus simple à réaliser qu’un garage et assure la protection de votre voiture en cas d’intempéries.

Lire également : Utilisez YouTube pour vendre votre voiture d'occasion

Néanmoins, vous devez vous rendre auprès de votre mairie pour être informé par rapport à la constructibilité de votre terrain. Les démarches administratives sont susceptibles de prendre assez de temps. Pour pouvoir installer votre carport à temps, pensez à démarrer la procédure plusieurs mois avant.

Aussi, avant de choisir votre modèle de carport, vous devez prendre en compte d’autres paramètres importants comme l’emplacement de votre terrain. Certaines règles vous seront appliquées selon que vous habitez un logement résidentiel, une copropriété ou que vous êtes situé près d’un monument historique. Par ailleurs, faites le choix d’un carport alu pour profiter de la valeur esthétique de ce matériau hyper tendance.

A lire également : Les spécificités de la loi montagne

Enfin, prenez les renseignements nécessaires sur la nécessité de solliciter un permis de construire. Notez que le permis de construire est systématique exigée pour les abris de voiture occupant une surface supérieure à cinq mètres carrés ou faisant plus de vingt mètres carrés au sol.

Les réglementations à respecter pour l’installation d’un abri de voiture

L’installation d’un abri de voiture est soumise à certaines réglementations. Il est impératif que vous respectiez les normes en vigueur pour éviter des sanctions administratives. Les règles sont édictées par la loi et diffèrent selon plusieurs paramètres, notamment le lieu de l’habitation ainsi que les dimensions du carport.

Dans un premier temps, il faut savoir qu’il existe une distance minimale à faire respecter entre votre terrain et les limites du voisinage. Cette mesure dépend de la hauteur du carport, elle peut aller jusqu’à trois mètres si cela s’avère nécessaire.

Vous devez tenir compte des règlements municipaux qui peuvent dicter certains critères, tels que la superficie autorisée ou encore la hauteur maximale permise pour l’abri. De même, prenez garde aux exigences architecturales et esthétiques imposées par votre commune.

Aussi, en ce qui concerne les toitures plates avec récupération des eaux pluviales intégrées dans l’abri voiture ou garage accolé, précisons qu’un système séparant clairement cette eau collectée (dite ‘eau grise’) doit être mis en place afin d’éviter toute confusion avec les eaux usées domestiques collectées sur site via le tout à l’égout communal (ou fossé toutes-eaux). Une attention particulière doit donc être portée sur ce point lors de la construction d’un tel équipement au sein de sa propriété privative.

Les avantages fiscaux liés à la construction d’un carport

Au-delà des aspects réglementaires, pensez à bien vous pencher sur les avantages fiscaux qui peuvent être liés à la construction d’un abri pour voiture. Effectivement, certains propriétaires ont la possibilité de bénéficier d’aides financières sous forme de crédits d’impôt ou encore de subventions.

Premièrement, si vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu (IR), sachez que vous pouvez profiter du dispositif mis en place par l’État : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). La mise en place d’un carport peut y donner droit dans certains cas spécifiques, notamment si cet équipement permet une meilleure isolation thermique et phonique du bâtiment principal. Pensez à bien respecter certaines conditions préalables.

Selon les régions et les départements, des subventions peuvent aussi être accordées pour financer une partie des travaux liés à la construction d’un carport. Ces aides sont octroyées aux ménages qui remplissent divers critères, comme leur niveau de revenus ou encore leur lieu de résidence.

Il est possible que votre assurance habitation couvre partiellement voire totalement les travaux relatifs à un abri pour voiture. N’hésitez pas à contacter votre compagnie pour savoir si elle propose cette offre et quelles sont les modalités précises pour en bénéficier.

Construire un carport au sein de sa propriété privée ne présente donc pas que des contraintes, mais aussi quelques avantages économiques non négligeables.