Les FAC aide-t-elle les voyages scolaires ?

Les élèves et les enseignants seront réunis dans les salles de classe pour la nouvelle année scolaire. Les élèves handicapés et/ou ayant des besoins éducatifs spéciaux qui fréquentent des écoles d’enseignement spécial ou général, outre leurs enseignants, rencontreront également le personnel d’assistance spéciale qui les soutiendra au sein de l’école cette année.

A découvrir également :
Quel mariage pour 50 ans de mariage ?

par Nektarios Venturis — Père d’un enfant handicapé

A découvrir également :
Qui est la plus belle fille du monde en 2021 ?

L’ état-major auxiliaire spécial en poste surLes unités scolaires de l’éducation spéciale et de l’éducation (SMEAE) , couvre les besoins de tous les élèves de l’unité scolaire. Au contraire, l’état-major auxiliaire spécial placé dans une école générale couvre les besoins d’un élève en particulier.

La majorité de la communauté éducative du contexte général confond, curieusement, le rôle que le personnel d’assistance spéciale doit jouer avec celui du soutien parallèle. Nous devons préciser qu’il s’agit de deux spécialités complètement différentes avec des rôles distincts,responsabilités et devoirs.

Pour le dire aussi simplistiquement que possible :

Le personnel d’assistance spéciale couvre les besoins de libre-service et de mobilité de l’étudiant, tandis que le soutien parallèle couvre également les besoins éducatifs de l’étudiant.

Quelles sont les responsabilités et les devoirs du personnel adjoint spécial ?

A) Dans les unités scolaires de l’éducation spéciale et de l’éducation.

Selon le numéro 27922/Γ6/08-03-2007 Décision ministérielle (Journal officiel B`449/2007), telle que modifiée par le numéro66082/Δ3/26-04-2018 Décision ministérielle (Journal officiel B’ 1585/2018) et en vigueur, les devoirs et responsabilités spécifiques des membres du personnel auxiliaire spécial dans les unités scolaires de l’éducation spéciale et de l’éducation sont les suivantes :

1Collaborez avec les enseignants de classe. Ils aident les élèves à répondre à leurs besoins fondamentaux, tels que l’utilisation des toilettes, l’hygiène personnelle, le nettoyage, le changement de vêtements, l’alimentation et généralement en libre-service. Dans les cas extrêmement difficiles et particuliers d’élèves, ils bénéficient de l’aide d’autres membres du personnel scolaire avec l’approbation ouen informant le directeur. , embauchez les élèves de façon créative et encouragez leur participation à diverses activités en classe et en dehors de la salle de classe, en suivant l’horaire quotidien de l’école. Ils ne remplacent pas les enseignants des départements, qui ont la responsabilité d’éduquer les élèves. 3. Ils aident à débarquer et à embarquer les élèves dans les autobus scolaires sans les accompagner sur les itinéraires, et collaborent avecsur appel. 45. . Ils participent aux réunions en tant que membres de l’association du personnel scolaire. Ils participent à parts égales à ses activités et expriment leurs points de vue sur des questions qui relèvent de leur compétence ou qui sont d’intérêt général. Ils ne sont pas exemptés des devoirs généraux ou spéciaux et de l’entreprise de travail que le directeur d’école peut leur déléguer dans le cadre de l’égalité de traitement. communiquer avec les parents, après consultation avec le gestionnaire, en les informantsur les problèmes de vie des élèves à l’école et suggérer des moyens de soutien et de soins quotidiens à domicile, équivalents à ceux appliqués à l’école. 67. Ils sont exclus de l’école de garde en raison de la particularité de leur programme de travail, qui peut varier en raison des besoins imprévisibles des élèves. Le directeur de l’école, en coopération avec l’Association des enseignants, assure un temps de pause de quinze (15) minutes, à l’EBP, pendant la journéeprogramme. . Ils sont présents et offrent les services aux élèves au moins quinze (15) minutes avant le début de l’école.

B) En ce qui concerne le soutien des élèves par le personnel auxiliaire spécial, dans le cadre général de l’éducation, cela a été établi par l’article 2 du paragraphe 6 de la loi no 3699/2008 (Journal officiel A’ 199/2008), qui stipule que  :

« Les élèves qui ne servent pas eux-mêmes, fréquentent ou ne fréquentent pas les SMEAE indépendants ou dans des écoles d’enseignement général ou dans un département d’intégration avec le soutien approprié etla présence d’assistants spéciaux, en fonction du type de handicap et des besoins éducatifs particuliers qui en découlent.

Les responsabilités et les devoirs du personnel auxiliaire spécial, placé dans les écoles d’enseignement général‘ , ont été définies par le numéro 88348/Δ3/30-05-2018 Décision ministérielle conjointe (Journal officiel B 2038/2018) et sont les suivantes :

1. Il accueille les élèves soutenus à l’heure de réception prévue du programme scolaire, conformément aux dispositions applicables ;prendre soin du départ sûr des étudiants. 23. Soutient les élèves tout au long du processus éducatif, tant pendant les cours que pendant les pauses, ainsi que dans toutes les activités de la vie scolaire, telles que les promenades,des visites d’enseignement, des excursions et tout type d’événement organisé par l’école ; . Soutient les élèves dans la vie quotidienne, le libre-service, l’hygiène et les soins personnels, le traitement des toilettes, la nourriture, les vêtements, la mobilité et d’autres questions en fonction des besoins particuliers des élèves. en aucun cas le PSE ne remplace l’enseignant de la classe, qui est responsable de l’éducation de l’élève. 4. Collabore avec les enseignants de classe, joue un rôle actif dans le processus éducatif selon les instructions des enseignants et encourage la participation des élèves à diverses activités à l’intérieur et à l’extérieur de la salle de classe, suivant l’horaire quotidien de l’école. 5. Participation à l’enquêteles besoins et la formulation du programme de formation personnalisé des étudiants, en soumettant des propositions appropriées aux enseignants dans le domaine de leurs compétences. 6. Il recommande un programme spécifique, en fonction des besoins éducatifs spécifiques des élèves, qui est préparé par le directeur de l’école, après collaboration avec les enseignants des départements étudiants. 7. Collabore avec les parents des élèves qui soutiennent, est informé de leurs besoins spécifiques et informe surquestions relevant de sa compétence, en coopération avec le Directeur de l’École. 8. En cas d’absence brève des élèves qu’il soutient, de toute activité du programme scolaire, il entreprend des tâches que les organes de direction de l’école peuvent assigner, à l’intérieur ou à l’extérieur de la zone scolaire, à une activité scolaire planifiée. En cas d’absence prolongée d’étudiants soutenus, sur décision du directeur régional de l’éducation à la suite d’une proposition du P.Y.S.E.P.(Regional Staff Board of Special Educational Personnel), est placé pour exercer des fonctions dans une autre unité scolaire afin de soutenir les élèves handicapés et/ou ayant des besoins éducatifs spéciaux, pour lesquels une décision a été prise d’approuver le soutien. 9. Participer également à l’association des facultés de l’unité scolaire qu’elle sert et participe aux activités et aux décisions. 10. Elle n’est pas exemptée des devoirs généraux ou spéciaux et de l’exécution des travaux que ses organes directeurspeuvent être affectés à l’école dans le cadre de l’égalité de traitement avec les autres membres de l’Association des facultés. 11. Pendant les pauses, il assure les besoins des élèves et coopère avec les personnes de garde. 1213. Le directeur de l’école, en coopération avec l’Association des enseignants, assure un temps de pause de quinze (15) minutes, à l’EBP, pendant le programme quotidien. . Le calendrier hebdomadaire obligatoire des travaux de soutien du PSE est déterminé conformément à lales dispositions applicables concernant les heures de travail de l’EIC et, en aucun cas, la durée de son séjour dans l’unité scolaire ne peut être :

a) plus courtes que les heures d’enseignement des élèves aidés ; b) plus longues que les heures de travail de trente (30) heures par semaine.

Le triste phénomène a été observé que lorsque deux élèves ayant besoin d’aide sont fréquentés dans une unité scolaire du contexte général, un seul personnel d’assistance spéciale devrait être placé. Le cas échéant, c’est une tactique permissive des organes compétents,qui existe avec la tolérance des parents des élèves .

Nous pensons que pour mettre fin à ce phénomène, les parents doivent contacter le directeur de l’école, la Direction de l’éducation, la Direction régionale de l’éducation compétente et le conseiller scolaire pour l’éducation spéciale, afin d’exprimer leur désaccord et de demander le placement d’autres Personnel auxiliaire.

Nevronas.gr, souhaitant contribuer à un dialogue public fructueux, significatif et bénéfique par l’échange de vues,envoie une invitation ouverte à tout parent ou adjoints spéciaux qui souhaitent partager leur expérience en matière de pension alimentaire pour enfants au sein de l’unité scolaire.

Envoyez-nous à team@nevronas.gr

Nous serions très heureux de répondre à vos expériences.

Écrit : Nektarios Venturis — Père d’un enfant handicapé

Curisé par : Popi Malesi — B.A, m.apsychology

Show Buttons
Hide Buttons