Comment devenir tourneur fraiseur ?

Le tourneur-fraiseur travaille à la confection ou la fabrication des accessoires métalliques d’usage dans tous les domaines de la vie courante : l’industrie, l’automobile, l’aéronautique, le nucléaire, etc. Aussi nommé agent d’usinage, il effectue ses tâches grâce à une machine numérique ou manuelle dans une usine.

La machine utilisée sera soit une fraiseuse soit un tour. Sur une fraiseuse la pièce en fabrication avance vers la machine et sur un tour, c’est l’inverse. La configuration et le contrôle de cette machine est au cœur de ce métier qui se modernise. Si vous aimez les tâches manuelles, la précision, les détails et les calculs, ce métier est peut-être le vôtre !

A découvrir également : Protégez votre quai avec les meilleurs accessoires !

Formation, qualités et aptitudes

De nombreuses formations sont disponibles, celle de base est l’apprentissage permanent. Soit la validation des acquis de l’expérience ou la VAE. Il existe des certifications pour être un professionnel tourneur-fraiseur sur équipement traditionnel ou numérique. Dans toute l’Hexagone, il y a des centres offrant à la fin de parcours, un diplôme de niveau 5 agréé par le Répertoire National de la Certification Professionnelle. Toutefois, il est possible d’accéder à des formations tourneur-fraiseur diplôme en main dès la 3eme : CAP et BEP Fraiseur, BAC pro pilotage et maintenance des systèmes mécaniques automatisés ou informatisés…

En outre ce métier exige une maitrise des calculs divers et la représentation des surfaces dans l’espace. Le candidat doit pouvoir lire aisément les plans, avoir des aptitudes en dessin industriel, savoir se servir d’un équipement informatique, être aguerri avec les logiciels de conception assistés. Pour finir le tourneur-fraiseur doit faire preuve de patience, de concentration et de rigueur.

A lire en complément : Que savoir sur la facturation infirmière?

Contexte et possibilités

Les multiples industries recrutent régulièrement des ouvriers ou artisans compétents et certifiés. Les optimisations techniques et technologiques en font un secteur en constant changement. Sur le plan financier, les salaires avoisinent les 1500 euros et évoluent avec le temps, selon l’expérience.