Comment devenir tourneur fraiseur ?

Le tourneur-fraiseur travaille à la confection ou la fabrication des accessoires métalliques d’usage dans tous les domaines de la vie courante : l’industrie, l’automobile, l’aéronautique, le nucléaire, etc. Aussi nommé agent d’usinage, il effectue ses tâches grâce à une machine numérique ou manuelle dans une usine.

La machine utilisée sera soit une fraiseuse soit un tour. Sur une fraiseuse la pièce en fabrication avance vers la machine et sur un tour, c’est l’inverse. La configuration et le contrôle de cette machine est au cœur de ce métier qui se modernise. Si vous aimez les tâches manuelles, la précision, les détails et les calculs, ce métier est peut-être le vôtre !

A découvrir également : Rennes : Liste des plus grandes entreprises

Formation, qualités et aptitudes

De nombreuses formations sont disponibles, celle de base est l’apprentissage permanent. Soit la validation des acquis de l’expérience ou la VAE. Il existe des certifications pour être un professionnel tourneur-fraiseur sur équipement traditionnel ou numérique. Dans toute l’Hexagone, il y a des centres offrant à la fin de parcours, un diplôme de niveau 5 agréé par le Répertoire National de la Certification Professionnelle. Toutefois, il est possible d’accéder à des formations tourneur-fraiseur diplôme en main dès la 3eme : CAP et BEP Fraiseur, BAC pro pilotage et maintenance des systèmes mécaniques automatisés ou informatisés…

En outre ce métier exige une maitrise des calculs divers et la représentation des surfaces dans l’espace. Le candidat doit pouvoir lire aisément les plans, avoir des aptitudes en dessin industriel, savoir se servir d’un équipement informatique, être aguerri avec les logiciels de conception assistés. Pour finir le tourneur-fraiseur doit faire preuve de patience, de concentration et de rigueur.

A lire aussi : Flux physique en logistique : optimisation et caractéristiques essentielles

Contexte et possibilités

Les multiples industries recrutent régulièrement des ouvriers ou artisans compétents et certifiés. Les optimisations techniques et technologiques en font un secteur en constant changement. Sur le plan financier, les salaires avoisinent les 1500 euros et évoluent avec le temps, selon l’expérience. 

Perspectives de carrière et évolution professionnelle

Une fois que l’on a acquis les compétences nécessaires en tant que tourneur fraiseur, de nombreuses perspectives de carrière s’ouvrent aux professionnels talentueux et motivés. Effectivement, ce métier offre une variété d’options pour évoluer professionnellement.

Il est possible de gravir les échelons au sein de l’entreprise où l’on travaille. En faisant preuve d’excellence dans son travail et en démontrant ses compétences techniques, un tourneur fraiseur peut accéder à des postes plus élevés tels que chef d’équipe ou responsable de production. Ces rôles impliquent souvent la gestion d’une équipe de tourneurs fraiseurs et la supervision des opérations quotidiennes.

Certains tourneurs fraiseurs décident de se spécialiser davantage dans un domaine spécifique. Par exemple, ils peuvent choisir de se concentrer sur le tournage CNC (Commande Numérique par Ordinateur) ou sur le fraisage haute précision. Cette expertise supplémentaire leur permet non seulement d’accéder à des postes plus spécialisés, mais aussi d’augmenter leur valeur sur le marché du travail.

Outils et équipements nécessaires pour le tourneur fraiseur

L’exercice du métier de tourneur fraiseur requiert l’utilisation d’une variété d’outils et d’équipements spécifiques. En effet, ces professionnels doivent se familiariser avec les instruments nécessaires pour accomplir leur travail avec précision et efficacité.

L’un des outils essentiels que tout tourneur fraiseur devrait maîtriser est le tour à commande numérique (CNC). Cet équipement sophistiqué permet de réaliser des opérations de tournage et de fraisage automatisées en utilisant un programme informatique avancé. Grâce au CNC, il est possible de produire des pièces complexes avec une grande précision.

En plus du tour CNC, les tourneurs fraiseurs ont aussi besoin d’autres machines telles que des fraiseuses conventionnelles ou verticales. Ces machines permettent d’effectuer différents types de découpes sur divers matériaux tels que le métal, le bois ou le plastique.

Les outils de coupe sont aussi indispensables dans ce métier. Les burins, les forets et les alésoirs font partie intégrante du quotidien du tourneur fraiseur. Il est primordial de choisir les bons outils en fonction du matériau à travailler afin d’obtenir un résultat optimal.

La sécurité étant une préoccupation majeure dans toutes les professions industrielles, il est crucial pour un tourneur fraiseur de porter des équipements protecteurs appropriés tels que des gants résistants aux coupures, des lunettes de protection et même parfois un casque antibruit lorsqu’il opère sur certaines machines bruyantes comme les fraiseuses.

Pour exercer le métier de tourneur fraiseur, il est nécessaire d’acquérir une connaissance approfondie des outils et équipements spécifiques. Grâce à ces instruments et aux compétences appropriées, les tourneurs fraiseurs seront en mesure de réaliser leur travail avec précision et efficacité tout en garantissant leur sécurité sur le lieu de travail.