L’éducation en Bretagne

L’ éducation formelle en Bretagne

Avec un taux de scolarisation des enfants de deux ans deux fois supérieur à la moyenne nationale (58% contre 25%), les élèves du primaire en Bretagne entrent à l’école plus tôt que ceux du reste de la France. L’enseignement secondaire présente également des taux de scolarisation très élevés chez les jeunes de 16 à 19 ans (près de 90%) et un taux de réussite aux examens supérieur à la moyenne. Les 260 lycées publics et privés de Bretagne proposent un enseignement dans les trois filières de l’enseignement général et les quatre filières technologiques, et 76 lycées professionnelles préparent les élèves au Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) et au Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP).

Le Brevet d’Études Professionnelles, le Bac Professionnel et le Brevet de Technicien Supérieur cinbcerne de nombreux secteurs (électronique et mécanique, tourisme, bâtiment et travaux publics, santé et protection sociale, etc.).

A lire aussi : La quantité de pates par personne en Italie

Les lycées agricoles et maritimes, une spécificité de la Bretagne

La Bretagne est la première autorité régionale de l’éducation en termes de création de lycées agricoles. Elle en compte 70 au total, dont 11 sont publics. La formation professionnelle dispensée concerne de nombreux secteurs : l’agriculture et son environnement, la construction, le commerce, l’équipement agricole, l’horticulture et les services ruraux. 4 des 12 lycées professionnels maritimes français sont situés dans la région, à Guilvinec (Finistère), Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), Paimpol (Côtes d’Armor) et Étel (Morbihan) ;  ils y accueillent 600 jeunes. Ils proposent tous une formation à la pêche. Mais chaque école a aussi une spécialité : l’élevage de coquillages dans les écoles de Saint-Malo et d’Étel, les métiers de la marine marchande à l’école de Paimpol, etc.

Un large éventail de formations en alternance

En Bretagne, il existe 43 Centres de Formation d’Apprentis et des départements d’apprentissage répartis sur 100 lycées et universités. En partenariat avec les entreprises, ils assurent la formation de plus de 290 métiers dans tous les secteurs : bâtiment, travaux publics, mécanique, électronique et électricité, télécommunications, mer et agriculture, agroalimentaire, environnement, santé, secrétariat et comptabilité, commerce et distribution, restauration et hôtellerie !

A lire en complément : Les croquettes pour chien : comment choisir celle qui lui convient ?

Cette formation, qui alterne entre les études en centre de formation et le travail en entreprise, prépare les diplômés de la CAP au master d’ingénieur : CAP, BEP, Bac Pro, BTS, DUT (Diplôme Universitaire de Technologie), aux études supérieures universitaires (Licences Professionnelles, masters, etc.).

Une formation professionnelle continue

La formation continue offre de nombreuses ressources à tous ceux qui souhaitent changer d’emploi ou de secteur, améliorer leurs compétences et trouver un emploi, etc. La formation et l’assistance sont offertes aux chercheurs d’emploi et aux personnes en emploi. Chaque année, près de 5.000 entreprises bretonnes de plus de 10 salariés financent la formation professionnelle continue de leurs salariés. En 2006, 359.421 collaborateurs ont bénéficié de ce dispositif.

La VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) : valider les acquis de votre expérience diplômante

Avec la loi de 2002 sur la Validation des Acquis de l’Expérience, il est désormais possible de reconnaître véritablement votre expérience professionnelle, sociale et personnelle. Toute personne salariée peut valider son expérience, professionnelle ou non, pour obtenir un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification.

Une formation à distance

Un réseau de points d’accès à distance sur l’ensemble du territoire breton vous offre la possibilité de suivre une formation générale ou professionnelle à distance (autoformation ou formation à distance assistée) pour parfaire vos connaissances, enrichir vos compétences ou faire évoluer votre carrière, etc.

L’Education supérieure

Avec 72.900 étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur, la Bretagne représente 4,9% de la part nationale et occupe la sixième place en France. Elle compte 108.000 étudiants qui poursuivent leurs études après avoir passé le baccalauréat. La grande majorité étudie dans l’un des 239 établissements d’enseignement supérieur : universités, écoles d’ingénieurs, IUT (Institut Universitaire de Technologie), formation sanitaires et sociales, écoles artistiques et culturelles d’enseignement supérieur, etc.

Les universités occupent la première place avec 62 % des étudiants inscrits dans les 4 universités bretonnes : l’Université de Rennes I et l’Université de Rennes II et leur campus de Saint-Brieuc, l’Université de Bretagne Occidentale, avec des campus à Brest, Quimper et Morlaix, et l’Université de Bretagne Sud, avec des campus à Vannes, Lorient et Pontivy.

L’UEB (Université Européenne de Bretagne) est l’un des 9 PRES (Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur) créés en mars 2007. En combinant les forces des universités, des grandes écoles, des hôpitaux et des organismes de recherche, l’UEB a pour objectif de se positionner comme un centre de recherche et d’enseignement supérieur de renommée internationale. Elle compte 21 membres : les 4 universités de Bretagne, 5 écoles et 12 membres associés.

Destiné aux étudiants de l’enseignement formel et aux professionnels de la formation continue, le Campus Numérique de Bretagne propose des formations à distance dans différents domaines : finance, gestion et ressources humaines, environnement et aménagement, retour aux études, langues, littérature et civilisation, Internet et audiovisuel numérique, informatique, sciences du vivant, agroalimentaire et droit social.

Les spécificités de l’éducation informelle en Bretagne

Les spécificités de l’éducation informelle en Bretagne sont aussi remarquables. La région offre une multitude d’opportunités pour les apprentissages informels, permettant aux individus d’acquérir des connaissances et compétences en dehors du cadre formel.

L’une des particularités de l’éducation informelle en Bretagne réside dans la richesse culturelle et artistique qui caractérise la région. Les festivals bretons, tels que le Festival Interceltique de Lorient ou le Festival du Bout du Monde à Crozon, offrent un véritable terrain d’apprentissage où les participants peuvent découvrir et s’imprégner des traditions musicales, danser au rythme des musiques traditionnelles et échanger avec les artistes locaux. Ces événements favorisent ainsi le développement personnel et social tout en valorisant le patrimoine culturel breton.

La proximité avec l’océan Atlantique confère à la Bretagne un cadre naturel exceptionnel propice à l’éducation informelle. Les activités liées à la mer telles que la voile, le surf ou encore la pêche permettent aux jeunes comme aux adultes d’apprendre par l’expérience directe. Ils développent ainsi leur sens de l’autonomie, apprennent à prendre des décisions rapides face aux aléas météorologiques ou maritimes et développent leur esprit d’équipe lorsqu’ils pratiquent ces activités en groupe.

Grâce à sa position géographique favorable entre terre et mer, la Bretagne dispose aussi d’une riche biodiversité terrestre qui se prête parfaitement à une éducation environnementale informelle. Les parcs naturels régionaux, tels que celui d’Armorique ou de Brière, offrent des espaces préservés où les visiteurs peuvent observer la faune et la flore locales, participer à des ateliers de sensibilisation à l’environnement ou encore s’engager dans des actions concrètes de préservation de la nature.

L’éducation informelle en Bretagne bénéficie aussi du dynamisme associatif qui caractérise la région. De nombreuses associations proposent des activités éducatives et culturelles variées telles que des cours de danse bretonne, des ateliers d’arts plastiques ou encore des formations aux premiers secours. Ces initiatives permettent aux habitants de tous âges d’apprendre et de se former en fonction de leurs intérêts et passions.

L’éducation informelle en Bretagne est un véritable vivier d’apprentissages riches et diversifiés. Que ce soit à travers sa culture celtique unique, ses activités maritimes passionnantes ou son environnement naturel préservé, cette région offre une multitude d’opportunités pour apprendre autrement. Loin du cadre formel traditionnel, ces expériences contribuent au développement personnel et collectif tout en valorisant les spécificités propres à cette terre bretonne si singulière.

Les enjeux de l’éducation en Bretagne face aux défis contemporains

La région bretonne est confrontée à des défis majeurs dans le domaine de l’éducation. Face à un monde en constante évolution, des ajustements pédagogiques et des programmes scolaires doivent être réalisés pour préparer au mieux les jeunes Bretons à leur avenir.

La mise en valeur de la langue bretonne est un défi crucial pour préserver et promouvoir l’identité culturelle de la région. Malgré les efforts réalisés ces dernières années, le breton reste une langue minoritaire et nécessite une attention particulière pour être transmise aux nouvelles générations. Des initiatives telles que les écoles bilingues ou les cours de breton proposés dans certains établissements permettent désormais une meilleure prise en compte du patrimoine linguistique breton.

Avec l’avènement des nouvelles technologies et de la digitalisation croissante, il devient primordial d’intégrer efficacement le numérique dans l’enseignement. L’utilisation des outils digitaux peut non seulement faciliter l’apprentissage, mais aussi favoriser la créativité et développer des compétences indispensables pour s’adapter au monde professionnel actuel. Il faut donc encourager davantage la formation continue des enseignants afin qu’ils puissent maîtriser ces nouveaux outils disponibles.

Un autre défi majeur réside dans le besoin d’une éducation inclusive qui prenne pleinement en compte toutes les différenciations individuelles et garantisse ainsi une véritable égalité des chances pour tous. La diversité culturelle présente en Bretagne doit être valorisée et intégrée dans les programmes scolaires afin de promouvoir le respect mutuel et l’ouverture d’esprit. Il est primordial que chaque élève se sente accueilli, soutenu et encouragé à développer son plein potentiel.

La dimension environnementale ne peut être ignorée. La Bretagne est une région riche en biodiversité et il est nécessaire de sensibiliser les jeunes générations à la préservation de l’environnement dès leur plus jeune âge. Intégrer des thématiques écologiques dans les cours permettra aux élèves de comprendre les enjeux liés au changement climatique, à la pollution ou encore à la gestion durable des ressources naturelles.

Pour relever ces défis, une collaboration étroite entre les acteurs du système éducatif breton • enseignants, parents d’élèves, institutions publiques • est indispensable. C’est ensemble que nous pourrons construire un modèle éducatif solide et adapté aux réalités contemporaines tout en préservant notre identité culturelle et nos valeurs traditionnelles. L’éducation en Bretagne doit ainsi se positionner comme un pilier fondamental pour garantir l’avenir de notre région et former des citoyens conscients, responsables et prêts à affronter les défis du monde moderne.