Ce qu’il faut savoir sur le prêt à la consommation

Les organismes financiers proposent à leurs clients plusieurs types de prêts bancaires. Au nombre de ces derniers figure le crédit à la consommation. Un prêt de plus en plus contracté par les Français, et pour diverses raisons. Dans ce dossier, nous vous livrons quelques informations utiles sur le sujet afin de vous permettre d’en avoir une meilleure idée.

Crédit à la consommation : qu’est-ce que c’est ?

Le prêt à la consommation désigne un contrat de crédit qui engage deux parties : le prêteur ou l’organisme financier et l’emprunteur. Aux termes de ce contrat, l’organisme financier met à la disposition de l’emprunteur une somme d’argent. Le montant du crédit plus les intérêts devront être remboursés de manière échelonnée dans le temps.

A lire en complément : Comment faire pour trouver le prix du gramme d'or ?

Dans la réalité, il existe plusieurs types de prêt à la consommation. Bien que les formes de financement varient d’une structure à une autre, le montant octroyé reste le même. Ce dernier est compris entre 200 et 75 000 euros. Parmi ces différents types de prêts, on distingue principalement :

  • Le crédit affecté ;
  • Le crédit non affecté.

Le crédit affecté est destiné à financer l’achat des biens de consommation tels que les meubles, la voiture, les cadeaux, les électroménagers, mais aussi les prestations de services comme les voyages.

A lire également : Comment choisir un courtier pour le trading des futures

Dans le cas d’un crédit non affecté, l’emprunteur contracte ce type de prêt dans le but de financer ses projets personnels. Avec ce crédit, l’emprunteur peut dépenser comme bon lui semble la somme mise à sa disposition. Cette catégorie de crédit à la consommation regroupe les prêts personnels et les prêts renouvelables.

Les différents types de prêt à la consommation

Le crédit personnel est un prêt non affecté. Contrairement au crédit renouvelable, le montant du crédit personnel ne se reconstitue pas après chaque remboursement partiel.

Ce type de prêt à la consommation s’adresse particulièrement aux personnes qui ont des projets personnels à financer comme les travaux, l’achat d’un bien immobilier et autres. Le montant accordé peut aller jusqu’à 75 000 euros selon l’organisme financier.

Quant au crédit renouvelable ou revolving, il permet à l’emprunteur de disposer d’une somme d’argent mise à sa disposition pour ses achats de biens divers sans fournir une facture justificative. Ce type de financement est très souple puisque le souscripteur peut utiliser cette réserve en fonction de ses besoins et la reconstituer par anticipation au fur et à mesure qu’il utilise son compte courant bancaire ou effectue des remboursements partiels.

Il existe aussi le crédit automobile destiné exclusivement à l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion. Les modalités du contrat peuvent varier en fonction des organismes financiers partenaires des concessionnaires automobiles.

L’avantage principal du crédit automobile est que ce dernier propose souvent des taux spécifiques plus intéressants comparés aux autres types de prêts classiques, même si cela dépend grandement aussi du dossier emprunteur présenté par celui-ci lorsqu’il fait sa demande dans un organisme financier ou auprès d’une concession auto.

On peut aussi citer le regroupement de crédit qui consiste à réunir plusieurs crédits en un seul. Cela permet de simplifier la gestion des remboursements, mais aussi de bénéficier d’un taux unique plus avantageux. Le regroupement de crédit peut être effectué auprès d’une banque ou d’un organisme financier spécialisé dans le rachat de prêt.

Les organismes financiers partenaires du regroupement peuvent parfois proposer une offre promotionnelle sur les mensualités afin que le client puisse alléger ses charges et retrouver ainsi une situation financière stable.

Comment obtenir un prêt à la consommation : conditions et démarches à suivre

Pour obtenir un prêt à la consommation, il faut remplir certaines conditions. La première est d’avoir une situation financière saine et stable. Il faut aussi être majeur et résider sur le territoire français.

Le deuxième point important est de présenter un dossier solide aux organismes financiers. Le dossier doit contenir toutes les informations nécessaires pour que l’organisme financier puisse étudier la demande et prendre une décision quant à l’octroi du crédit. Les pièces justificatives comme les bulletins de salaire, les avis d’imposition ou encore les relevés bancaires sont indispensables pour montrer sa capacité actuelle à rembourser le prêt.

Lorsqu’un emprunteur souhaite contracter un prêt à la consommation, il peut s’adresser directement à son établissement bancaire habituel ou bien comparer plusieurs offres proposées par différentes institutions financières afin de trouver celle qui lui convient le mieux en termes de taux d’intérêts proposé mais aussi concernant la durée du remboursement.

Depuis 2010, il existe des comparateurs en ligne qui permettent aux internautes de visualiser rapidement quelles sont les meilleures offres accessibles selon leur profil financier personnel. Ces outils sont pratiques car ils évitent au client potentiel d’avoir besoin de se déplacer dans plusieurs agences physiques pour faire ses demandes auprès des différents établissements prestataires.

Une fois que l’emprunteur a choisi son organisme financier partenaire idéal ainsi que son offre préférée avec un taux d’intérêt intéressant, il doit fournir l’ensemble des informations nécessaires pour constituer son dossier de crédit. Le délai de réponse sera variable en fonction du nombre de dossiers à traiter et selon la complexité des pièces justificatives fournies.

Le prêteur va examiner plusieurs critères avant de donner une suite favorable ou non à la demande. Parmi ces critères, on peut citer notamment la qualité du profil emprunteur (revenus réguliers et stables), sa capacité actuelle à supporter une charge financière supplémentaire liée aux remboursements mensuels et le montant exact demandé.

Une fois que l’emprunteur obtient une réponse positive de la part du prestataire financier choisi, celui-ci devra signer un contrat avec l’établissement bancaire qui lui permettra ensuite d’avoir accès au capital sollicité sous forme liquide sur son compte courant personnel.