Tout savoir sur les déchets inertes !

Les déchets inertes sont des résidus ayant des spécificités qui font qu’ils sont sans danger pour la santé. Mais ils doivent être traités comme tous les déchets. Par ailleurs, ils ne produisent aucune réaction chimique ou physique. Quelques astuces permettent de donner une nouvelle vie à ces déchets.

Identifiez les différentes catégories

Parmi les grandes catégories de déchets, il y a les déchets industriels banals (DIB) également appelés déchets inertes. Cette catégorie fait partie des déchets non dangereux (DND), elle est régie par l’article R541-8 du Code de l’environnement. Près des ¾ des déchets inertes proviennent des chantiers de travaux publics. Notez aussi qu’il existe également la catégorie des déchets non inertes. Ces derniers peuvent causer des dégâts sur l’environnement lorsqu’ils se décomposent, mais aussi lorsqu’ils sont enflammés ou plongés dans l’eau. C’est pour cette raison que les déchets non inertes ne sont pas stockés dans des décharges en plein air.

A lire également : Comment faire pousser la barbe naturellement ?

Essayez la réutilisation

Pour en savoir plus sur les déchets inertes, il est intéressant de lire le code de l’environnement qui impose de les recycler. Ce processus peut se faire directement sur le chantier où ces déchets sont produits. Ainsi, ce qui ressemble à des déchets peut rapporter de l’argent aux entreprises qui exécutent le chantier. Ce processus de recyclage et de valorisation ne fonctionne pas pour tous les déchets. C’est plus efficace pour certains produits semi-finis.

Misez sur la transformation

Le mode d’emploi du recyclage varie selon les matériaux. Au moins trois cas peuvent se présenter. D’abord, il y a la pierre et la terre dont la valorisation implique de modifier la forme des matériaux initiaux. Ainsi, concasser des pierres permet simultanément de recycler et de réutiliser des matériaux appartenant à la catégorie des déchets inertes. Ensuite, vous pouvez recycler du béton et des gravats. Ces matières peuvent être réutilisées sans modifier leur forme. Il suffit de les utiliser d’une façon différente dans une autre partie du même chantier ou dans un autre chantier. Enfin, il peut arriver que votre entreprise ait besoin de recycler du verre. Ce dernier peut se présenter sous deux formes bien distinctes. S’il est intégralement dénué de produits chimiques d’origine extérieure, alors vous pouvez quasiment le recycler immédiatement sans attendre. Ce verre peut être fondu pour fabriquer de nouveaux récipients. Dans le cas du verre contenant d’autres substances chimiques, il faudra passer par une étape de purification avant d’effectuer un tel recyclage.

Lire également : Comment choisir un poêle à granulés ?

Gérez la traçabilité

Il est recommandé d’archiver les informations relatives aux déchets inertes générés par votre entreprise. Cela peut se faire en créant un registre général physique ou une base de données numérique. Cette dernière est plus efficace afin de conserver des traces écrites exploitables par toute personne connectée à internet. Ces documents récapitulatifs seront parfois utilisés par les centres de tri des déchets afin d’identifier d’où viennent ces résidus. Cette base de données consignant les déchets produits par telle ou telle entreprise servira également à identifier la proportion de déchets ayant été recyclés. Ces informations sont importantes notamment pour bénéficier de subventions locale, régionales, nationales ou internationales.