Rejoignez-nous !

Prochaine réunion mensuelle :
Lundi 6 octobre 2014 à 20h30.

au 48 bd Magenta à Rennes
dans les locaux de la M.C.E.

Adhérez !
Bulletin d'adhésion

 

 

SDN-Rennes sera présent au

Salon lle & Bio 2014

 

Logo de SDN-Pays de Rennes

SDN-login zone adhérents



Éolienne

 

ATOMES FOURCHUS

 

Une communication humoristique et pédagogique

sur les mystères du nucléaire français.

En 2010 l’écrivain Johann Charvel s'installe à la campagne en croyant y avoir trouvé un refuge de paix et de sérénité. Après la catastrophe de Fukushima, il (re)découvre qu'il habite à 30 km d'une centrale et ne sait pas s’il doit s’en inquiéter. C'est donc l'histoire d'un homme qui étudie la question du nucléaire, lui qui n'était "ni pour, ni contre, bien au contraire", et qui va aller de découvertes en surprises...

"Atomes Fourchus" est un spectacle sur le modèle des conférences gesticulées... Une conférence gesticulée, pratique émergente de l’éducation populaire, est un audacieux mélange entre histoire de vie, envie de rire et connaissances scientifiques.

La conférence dure 1h20 et propose un partage d’expertises et d’expériences autour de la question, en offrant des repères simples. Si elle aborde des sujets sérieux, elle est surtout pleine d’humour !

Une conférence gesticulée de Johann Charvel, mise en scène par Antoine Clee.


A la maison de la Consommation et de l'Environnement,

48, bd Magenta - Rennes

Entrée par la rue Gurvand


PRIX LIBRE !

Le Salon du nucléaire aura lieu du 14 au 16 octobre 2014 au Bourget. Premier salon international exclusivement consacré au nucléaire intitulé "World Nulcear Exhibition", il couvrira tous les aspects de la filière de la mine aux déchets et se déclare officiellement comme la salon des affaires et professionnels

"Reporterre" était présent à la conférence de presse présentant le salon et ses objectifs - lire l'article -
EXTRAIT qui donne le ton .....
" .... Le président du WNE, Gérard Kottmann, par ailleurs président de l’AIFEN (Association des industriels français exportateurs du nucléaire), justifie la tenue d’un tel salon : « Il y a deux légitimités à organiser ce genre d’événement. Il faut un marché, d’abord. Or, avec 434 centrales en fonctionnement dans le monde et 287
nouvelles tranches d’ici 2030, le nucléaire correspond au challenge énergétique du XXIe siècle, d’autant plus qu’un milliard d’êtres humains dans le monde n’a aujourd’hui aucun accès à l’énergie. Il faut ensuite que le pays-hôte justifie d’une industrie nationale compétente et experte. La France a cette légitimité, puisqu’elle est un cas unique au monde de maîtrise de l’ensemble de la chaîne de valeur, de la matière première jusqu’au traitement des déchets, avec une réputation reconnue en matière de gestion des centrales grâce à l’ASN
[Autorité de Sûreté Nucléaire, ndlr] dont l’indépendance est célébrée partout dans le monde »..... "

MAIS aussi ...
" .... un journaliste interroge sur le risque de manifestation. Cette fois, la réponse est plus explicite : « Nous travaillons avec la DCRI et la Préfecture de police afin que ce salon permette de travailler tranquillement »... "


Ce salon du nucléaire a son site : https://www.world-nuclear-exhibition.com/

Extrait du Communiqué du CRILAN du 17/09/2014

" ... Le réacteur nucléaire finlandais n'’est pas le seul à voir sa mise en service retardée : c'’est aussi le cas de l'’EPR français en construction à Flamanville qui devait initialement fournir de l'’électricité en 2012.
Réseau de Transport d’Electricité (RTE) vient de préciser, comme nous l'’avions prévu, qu'’après une mise aux essais en 2016 (pour pouvoir entrer dans les limites d'’autorisation du décret de construction-avril 2017), l'’EPR aurait une disponibilité réduite pendant deux ans . Il n’'atteindrait son plein régime qu’'en ...2018, soit 11 ans après le début des travaux, et avec 6 ans de retard !

Les coûts à la construction, 9 à 10 milliards d’euros au lieu des 3 annoncés à l’enquête publique !
Sera-t-il vraiment opérationnel ou sera-t-on obligé de l'’arrêter tel SuperPhénix, après avoir démontré, arrêt après arrêt qu’'il ne produisait bon an, mal an que 3 à 5% de ses capacités théoriques ? ... "

Voir article de la Presse de la Manche du 19/09/2014

"Linky" est le nom du nouveau compteur que ERDF (filiale d'EDF en charge du réseau basse tension qui approvisionne nos maisons en électricité) veut installer dans tous les foyers français d'ici 2021.
Ce nouveau compteur dit intelligent, aux dires de promoteurs, devraient nous permettre de réduire nos consommations énergétiques.

Mais ce qui n'est pas dit est que ce compteur, contrairement à ceux en place actuellement, consommera de l'électricité (aucun chiffre n'a été officiellement donné, mais d'après nos informations elle serait de 1 watt/h) . Et on ne sait pas actuellement qui paiera ce supplément de consommation. Très certainement le consommateur.

Pour transmettre en direct les informations relatives à la consommation du foyer, le Linky utilisera le réseau de téléphonie mobile nécessitant encore de l'électricité mais augmentera le volume des ondes. Et qui paiera le coût de l'utilisation du réseau de téléphonie mobile ?

En dernier lieu, il faut réaliser qu'à tout instant un organisme -quel sera son statut: public? privé?- aura accès à des données strictement personnelles. Sera-t-il soumis au contrôle de la CNIL? Avec ces données, il pourra donc voir qui consomme quoi à un instant "T" et pourra intervenir sur la consommation d'un foyer en coupant un ou plusieurs appareils électriques -comme les chauffages- si la production française totale n'est pas suffisante. Or on sait que la France importe de plus en plus d'électricité surtout durant les jours froids de l'hiver; importation qui risque de croitre avec l'arrêt de certaines centrales électriques thermiques.

Et qui sont les personnes qui consomment de l'électricité pour leur chauffage ? En grande partie les foyers modestes voire très modestes, locataires -et qui ne peuvent pas agir sur l'équipement de chauffage- dans des bâtiments "passoires". Ce compteur Linky sera un accélérateur de la précarité énergétique et de la paupérisation sociale de populations

Complément d'information : http://www.politis.fr/LINKY-le-nouveau-compteur-de,28176.html

Le seul vrai moyen de réduire les consommations énergétiques est la reprise des bâtiments anciens afin d'améliorer leur isolation en commençant par les plus "passoires" ou les quartiers populaires. L'autre source de réduction de nos consommation est la chasse au gaspillage tant chez chacun de nous, mais aussi au sein des entreprises et le domaine public.

Malgré toutes les luttes des indiens de la région de Jaïtapur, le projet d'une centrale de 6 EPR est toujours d'actualité avec les mêmes méthodes de passage en force propres au nucléaire qui vont du dénigrement des agriculteurs locaux, leur intimidation ou l'augmentation (mais pas trop) du prix des terres quand ce n'est pas le recours à la force publique

Lire une analyse sur http://multinationales.org/Les-projets-nucleaires-d-Areva-a